De retour de Charente nous décidons de faire halte à La Gacilly (morbihan), dont le festival photo est désormais un rendez vous incontournable des amoureux d'images et de nature. Et ca tombe bien : malgré le rendez vous raté (le festival ne commence que fin juin), la saison pas encore démarrée nous permet de découvrir, sans les hordes de touristes, la beauté du village de la Gacilly, perdu entre Redon et Malestroit, devenu fameux grâce au succès de Yves Rocher, ancien maire, chef d'entreprise qui, outre la multinationale éponyme d'environ 15000 salariés,   a donné au village quelques unes de ses meilleures idées : aménagement urbain bucolique ('voyez les toilettes publiques et le jardin public), incitations au développement des activités d'artisanat d'art (ci dessous en photo, l'atelier Jouvenaud, fabricant de girouettes), sponsoring divers  comme en témoigne l'initiative de Didier le Douaron, dynamique gestionnaire du bar-restaurant- épicerie fine Les Enfants Gathés où nous avons savouré  une toute douce tarte aux orties. Par ailleurs,  Didier est  aussi propriétaire  du Clos du Tay,  maison et chambre d'hôtes  rénovées écologiquement, autour duquel il a mobilisé les enfants de l'école pour un projet de reconstruction de talus plantés d'espèces diverses : fruitier, mellifères...

La Gacilly est un modèle d'aménagement urbain dont le meilleur aboutissement se concrétise au bas du village, sur les rives de l'Aff, dont la passerelle donne accès à l'espace Yves Rocher, autre boutique et salon dédié aux produits naturels. En tant qu'élu à Locronan je n'ai pu m'empêcher d'y photographier la végétation des parkings.

Comments are closed.